Logo Paroisse St François Xavier de Navarrenx

CAMINOTHÉRAPIE « cap Compostelle » avec six personnes souffrantes
Chemin de Compostelle en Espagne © Jean Baptiste Le Proux

CAMINOTHÉRAPIE « cap Compostelle » avec six personnes souffrantes

Malgré une tentative de démobilisation, nous sommes partis à trois accompagnants.

Notre engagement relève d’une démarche simpliste : rendre en Chemin tout ce que nous avions reçu lors de
nos précédentes pérégrinations. Depuis l’antiquité, le pèlerinage avec l’espoir d’une guérison rivalise avec celui exprimant une Foi. Aujourd’hui, des autorités médicales cherchent à mesurer l’impact éventuel de la marche, de l’introspection,
de l’effort physique et mental, sur divers maux. Le mouvement jacquaire s’interroge lui aussi, notamment lors
de rencontres inter-associations, sur la thématique « marcher pour guérir ». C’est dans ce contexte que, répondant à l’appel d’Alexandra, nous avons élaboré un programme d’entrainement à la marche en Gironde et organisé un départ « de Bordeaux vers Compostelle ». L’idée a suscité l’attention du Centre Expert Charles Perrens et de la communauté de pair-aidance : le Clubhouse de Bordeaux.
Dans les pages suivantes, nous laissons la parole aux marcheurs qui ont bien voulu exprimer leurs ressentis à
l’issue de cette opération étalée entre mars et juin.
Pour nous, l’essentiel était donc de permettre à des novices d’oser partir : de sortir de leurs cadres quotidiens,
de prendre acte de leurs capacités à dépasser leurs problématiques réciproques. Là ou d’autres ont été défaillants, nous avons tenu à œuvrer avec la conviction d’apporter l’hospitalité du cœur à une catégorie de marcheurs-pèlerins ayant besoin d’autre chose qu’une simple douche et un lit de passage.
En septembre, et en 2020, nous repartirons sur les Chemins ! Animés par la constante détermination à nous tourner vers les autres, tous les autres, nous continuerons à agir bénévolement dans les diverses actions entreprises depuis des années... et si des personnes décident prochainement de participer à ce genre d’initiative, nous sommes à disposition,
sans préalable, sans tabou, pour faire partager notre vécu de pèlerin-hospitalier au quotidien.
Christine

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.