Logo Paroisse St François Xavier de Navarrenx

LE CHAPELET
Chapelet © St Paul

LE CHAPELET

Le 7 octobre, l’Eglise fête la grande victoire navale que la flotte chrétienne remporta en 1571 sur la coalition musulmane au large de Lépante.

ND © psc

Cette victoire tenait vraiment du miracle, car l’armée chrétienne comptait la moitié moins d’effectifs en hommes et en bateaux que la flotte ennemie. La victoire de Lépante où Cervantès, l’auteur de Don Quichotte, perdit le bras gauche, fut attribuée à la Sainte Vierge. Le commandant en chef de l’armée chrétienne, Don Juan d’Autriche, avait fait mettre le drapeau bleu de Marie sur le mât principal du navire amiral. La Sainte Vierge répondait ainsi à la prière des fidèles qui, pendant une année entière avaient récité chaque jour le Chapelet.  Tout le mois d’octobre est dédié au Chapelet, appelé aussi Rosaire dans sa totalité. Chaque Je vous salue Marie est une rose offerte à la Mère de Dieu qui est aussi notre Mère, attentive et aimante, depuis qu’elle nous a reçus comme ses enfants, au pied de la Croix du Christ.  Le Rosaire entier est constitué de quatre chapelets. Chaque chapelet est une méditation des mystères de la vie de Marie et de Jésus : - mystères joyeux de la venue au monde de Jésus et de son enfance, - mystères lumineux de sa vie avec les Apôtres, et l’Institution de l’Eucharistie et du Sacerdoce, - mystères douloureux de sa Passion et de sa mort, par lesquels Il nous a assuré le Salut - et mystère glorieux de sa Résurrection, de son Ascension, de la Pentecôte et de la montée glorieuse de Marie au Ciel.   On a souvent reproché aux fidèles de réciter mécaniquement les Je vous salue Marie, les uns après les autres. Mais ce qui semble une ritournelle presque rythmée relève de la Prière du Cœur chère aux Moines de l’Eglise d’Orient : sorte de respiration en paroles, qui nous fait entrer dans la contemplation de ces mystères. De grands saints, comme Bernadette à Lourdes et au couvent de Nevers, comme récemment le bienheureux Jean-Paul II, qui a ajouté les mystères lumineux, et sainte Mère Teresa qui vient d’être canonisée, récitaient quotidiennement le Chapelet, même au milieu de journées surchargées. Car ils avaient compris que le Chapelet est une arme puissante.  A Bérérenx, sur le territoire même de la paroisse, il existe une charmante chapelle qui est un véritable arsenal de cette arme: les Notre Père, les Je vous salue Marie et les Gloire au Père s’y accumulent, aux pieds de la Sainte Vierge, comme autant de boulets et de poudre à fusil. On croit qu’il s’agit de prières réservées aux bonnes dames de la Paroisse. En réalité, ces bonnes dames mènent fidèlement une action de combat ! La Vierge Marie s’en servira pour défendre les innocents, protéger les enfants, arrêter les guerres. Elle s’en servira aussi pour faire fleurir la Vérité dans l’intelligence des hommes et pour faire connaître le Salut de son Fils Jésus-Christ.

Sr Marie de l'Annonciation

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.