La joie jaillit de l'Espérance
6
Newsletter
L'ABBE ARISTIDE KAGNOUDA SE PRESENTE
L'ABBE ARISTIDE KAGNOUDA SE PRESENTE
© ABL

| Aristide Toyi.Kagnouda 533 mots

L'ABBE ARISTIDE KAGNOUDA SE PRESENTE

Je m’appelle Abbé Aristide Toyi KAGNOUDA. Je suis prêtre du diocèse de Kara au Togo.

OÙ SE TROUVE LE TOGO ?

Le Togo est un petit pays de l’Afrique occidentale, situé entre le Ghana (à l’ouest), le Benin (à l’est), le Burkina Fasso (au nord) et l’Océan Atlantique (au sud). D’abord colonie allemande, il fut partagé entre l’Angleterre et la France après la guerre de 1914-1918. Seule la partie française est devenue indépendante en 1960 après être respectivement passée sous la tutelle de Société des Nations puis de L’ONU. La population est essentiellement agricole (80%) d’une agriculture encore artisanale, dépendante des aléas climatiques. La langue officielle est le français que côtoient deux langues nationales (le kabyè au nord et l’evé au sud) ainsi qu’une quarantaine de dialectes. Sur le plan administratif le Togo est composé de cinq régions dont celle de la Kara avec comme chef lieu Kara. C’est dans cette région que se trouve le diocèse qui porte son nom.

LA FAMILLE

C’est aussi dans cette région montagneuse située à 420 km au nord de Lomé la capitale, que je suis né le 12 avril 1975 dans une banlieue de la ville de Kara appelée Yadè. Mon papa feu Joseph Kagnouda (décédé accidentellement en 1996) était agriculteur et avait deux femmes. Ma maman Marie Tchonda, 1ere des deux épouses de papa était ménagère. 4e enfant de maman, je suis le 5e d’une famille nombreuse de 14 enfants dont 8 filles et 6 garçons. Nous sommes actuellement 11 vivants dont deux prêtres (mon demi-frère Augustin et moi)

CHEMIN DE CONVERSION

Avant de se convertir ma famille était de religion traditionnelle que je pratiquai moi-même jusqu’à l’âge de 9-10 ans. Puis je rencontrai des amis protestants à l’école. Je les suivis et appris leur catéchisme pendant deux ans. Puis au collège j’entrai en contact avec le catholicisme grâce aux cours de religions. C’est alors que je me suis inscrit au catéchisme pour être baptisé en 1989 et confirmé en 1991. Sur la paroisse j’étais engagé dans la chorale, la JEC et la commission liturgique.

MA VOCATION

En 1993, l’évêque lors dune visite pastorale sur notre paroisse rencontra les jeunes. Au cours de cette rencontre il nous exhorta à se consacrer à Dieu en disant en substance : « vous voulez des prêtres ? On ne les cueille pas sur un arbre. C’est des jeunes comme vous qui deviennent prêtres. Acceptez que le Seigneur vous appelle à le servir ». C’est là le début de ma vocation. Après le BAC en 1997 j’entrai en propédeutique en même temps que mon demi-frère, pour le compte du diocèse de Kara. Après 8 années de formation je fus ordonné prêtre le 17 décembre 2005. Je fus alors nommé vicaire sur une paroisse de ville pour deux ans puis sur une paroisse rurale pour trois ans. En 2010 je partis pour les études supérieures à Rome (Italie) où je fis une thèse en philosophie sur Jean-Jacques Rousseau en juin 2016.

CHARGES AU DIOCÈSE

Depuis lors je suis rentré au diocèse où je suis nommé cumulativement Secrétaire de l’évêque, Recteur du petit séminaire saint Pierre Apôtre et chargé de la pastorale des vocations. Au même moment je donne des cours de métaphysique et de théodicée au Grand séminaire nationale de philosophie de Tchitchao.

Abbé Aristide

Répondre à () :


Captcha
Léléng JUSTIN.TCHARIE | 13/07/2017 21:00

je félicite très fort ABBE ARISTIDE KAGNOUDA pour son ; courage et efforts,seigneur accorde lui une longue vie afin qu'il puisse atteindre ses objectifs.

abbé Ludovic | 16/07/2017 09:15

Merci pour votre aide précieuse sur la paroisse. Abbé Ludovic

Marie.VASTI | 19/07/2017 17:14

Abbé Aristide bonjour et MERCI pour cette présentation très complète qui vous situe dans votre pays avec votre culture et dans votre parcours de vie. Une curiosité : pourquoi une thèse en philosophie sur Jean-Jacques Rousseau ? peut-être parce qu'il pensait que l'homme est Bon par nature et que c'est la société qui le corrompt ? Si l'opportunité nous est donnée nous pourrons en parler. Que Dieu vous bénisse et vous garde.

Aristide Toyi.Kagnouda | 24/07/2017 12:27

Merci à Justin Tchariè. Ce nom me semble familier. Êtes vous de la Kozah ?

Aristide Toyi.Kagnouda | 24/07/2017 12:32

Merci à madame Vasti pour son commentaire. En fait Rousseau avait soutenu que l'homme était bon par nature. Or la pensée commune le considère comme faisant partie de l'illuminisme qui est généralement antinaturaliste. Voilà qui m'a insiter à pousser la curiosité

léléng justin.TCHARIE 3394 | 25/08/2017 20:01

oui,on n'est famillier :c'est JUSTIN de ta maison,bonne suite de voyage que le tout puissant te tienne dans ces deux mains;AMEN